La Tour des Remparts de Noyers


Cité hors du temps, Noyers, la médiévale, mérite bien son titre « d'un des plus beaux villages de France ». Par la richesse de son patrimoine, le village a su conserver les héritages architecturaux du passé.

Ancien bourg fortifié situé à l'intérieur d'un méandre de la rivière Serein, Noyers était défendu dès le Moyen-Âge par un imposant château aujourd'hui en ruine bâti au nord sur un éperon rocheux. Le bourg était alors ceinturé par un dispositif de remparts flanqué de 23 tours. Les remparts ont été abattus à la fin du 18ème siècle sur ordre du Duc de Luynes, dernier seigneur de Noyers.

Les tours, pour la plupart, ont été conservées et souvent intégrées au cours des âges à des demeures qui se sont adossées aux vestiges des anciens remparts.

Au sud du bourg, le cours du Serein était doublé de fossés le long des remparts. Cette partie de la cité est moins connue que le centre. Pourtant, du chemin des Terreaux qui se situe à l'emplacement des fossés aujourd'hui comblés, on y découvre l'appareil défensif de la ville où, sur moins de 150 mètres, 5 tours sont parfaitement visibles, dont une entièrement restaurée avec une partie des remparts qui mérite qu'on s'y attarde. Il s'agit de la «Tour des Remparts» située dans l'ancien domaine des Ursulines et dont il semble intéressant d'en décrire l'historique et les étapes de sa restauration.

Peu connue, on ne la voit pas lorsqu'on est au cœur du village. A environ 200 mètres de la Porte Peinte (porte d'Avallon), alors que l'édifice était en ruine avec ses remparts envahis par une végétation abondante, un chef d'entreprise auxerrois, passionné d'histoire et d'architecture, s'en rend propriétaire en 1960. Il lui est alors précisé que «les immeubles et terrains cadastrés, objets de la vente, sont inclus dans le périmètre de la ville de Noyers-sur-Serein inscrit sur l'inventaire des sites pittoresques de l'Yonne, en conformité des lois et des avis de la Commission Départementale des Sites de l'Yonne, de la Section Permanente de la Commission Supérieure des Sites et de l'Arrêté du Ministre de l'Education Nationale du 10 juin 1950».

Avec l'accord de l'architecte des Bâtiments de France, il entreprendra une restauration qui sera longue et laborieuse pour être enfin finalisée en 1995, récompense de son opiniâtreté.

En Bourgogne, cité médiévale dans un triangle touristique : Noyers sur Serein, Chablis et Vezelay.
Accès par l'autoroute A6 - direction Auxerre - sortir à Nitry
prendre la départemantale 49 - Noyers est à 10 km